LES BIENFAITS DE LA PROPOLIS

Publié le par L' équipe du blog.

LA PROPOLIS

La propolis est un matériau recueilli par les abeilles à partir de certains végétaux. Cette résine végétale est utilisée par les abeilles comme mortier et anti-infectieux pour assainir la ruche.

Le mot propolis vient du grec ancien πρόπολις, entrée d’une ville, par allusion à la réduction de l'entrée de la ruche avec de la propolis pour défendre la colonie.

Origines

La propolis est un complexe fabriqué par les abeilles à partir de leurs sécrétions et d'une série de substances résineuses, gommeuses et balsamiques. De consistance visqueuse, elle est recueillie par les abeilles sur certaines parties de végétaux. Les principales essences produisant de la propolis sont des conifères (écorce des pins, sapins, épicéas) et les bourgeons de plusieurs espèces d'aulnes, de saules, de bouleaux, de prunier, de frênes, de chênes et d'ormes, de peupliers (qui semblent être la source la plus importante) et du marronnier d'Inde.

L'ouvrière transporte cette résine dans les corbeilles de ses pattes arrières (de la même façon que le pollen). Ces pelotes sont d'une couleur allant du jaune-clair au vert-brun. Celles-ci ne sont pas stockées dans les alvéoles mais utilisées aussitôt par les maçonnes. Ces dernières les modifient en partie, par l’apport de leurs propres sécrétions (cire et sécrétions salivaires principalement), et l'appliquent au besoin. Plus l' endroit est chaud, plus le pourcentage de cire est important, la propolis étant visqueuse et collante aux alentours de 20 °C et devenant dure et cassante avec le froid ou le vieillissement. Il est donc logique de retrouver une propolis plus concentrée au niveau du trou d'envol et sur la tête des cadres.

Dans la ruche, la propolis a de multiples usages. C’est un mortier qui sert au colmatage des fissures ou interstices, à l'étanchéité contre l'humidité et le développement des moisissures, au renforcement de rayons ou parties défectueuses de la ruche et à la protection de la colonie par la réduction de l'entrée de la ruche. C’est également un vernis aseptisant déposé en fine couche à l’intérieur des cellules avant la ponte de la reine, ou pour lisser les parois intérieures de la ruche. Elle sert aussi à momifier les animaux intrus morts (rats et souris par exemple), trop gros pour être évacués par les abeilles, évitant ainsi leur décomposition.

Composition

La propolis recueillie dans la ruche est constituée globalement de :

résines et baumes

50 à 55 %

cire

30 à 40 %

huiles volatiles ou essentielles

5 à 10 %

pollen

5 %

matières diverses

5 %

La propolis contient également beaucoup d’autres éléments comme des acides organiques, de très nombreux flavonoïdes, des oligo-éléments, de nombreuses vitamines. Il contient également du parabène, dont les propriétés antibactérienne et antifongique aident à lutter contre les pathogènes dans la ruche.

Il existe différentes variétés de propolis et la composition de la propolis est extrêmement variable et complexe. Plus de 300 composants différents ont été identifiés. La propolis la plus puissante est celle qui est récoltée librement par les abeilles dans un environnement préservé.

Récolte

Une colonie produit entre 100 et 300 g de propolis par an. Le travail de récolte est donc souvent fastidieux et les opérations de purification très délicates.

Pour certains apiculteurs, la propolis est une gêne. Parfois, certains prennent la peine de la recueillir lors du nettoyage des cadres. Cette propolis brute de raclage nécessite d'être épurée car elle peut contenir de la cire, du bois et des morceaux d'insectes. Chez certains apiculteurs amateurs qui ouvrent rarement leurs ruches, elle peut être assez vieille et dégradée.

La propolis de raclage peut également contenir des morceaux d'abeilles. Ce dernier élément confère à la propolis de grattage, une plus-value sur le plan de ses qualités bio-apithérapiques. En effet, utilisée par les abeilles pour ce travail d'embaumement, la propolis de grattage présenterait des qualités anti-bactériennes supérieures à la propolis de grille.
La propolis de grille est essentiellement employée par l'abeille comme matériau de construction, et non comme protection anti-bactérienne, son efficacité sur ce plan n'étant pas prioritaire pour l'abeille.

Pour une récolte plus rentable, il est préférable d'utiliser des grilles à propolis constituées de nombreux interstices que l'abeille va chercher à combler. Cet outil se place sur la tête des cadres, souvent après la récolte (la température aura baissé, la propolis sera moins concentrée en cire, plus abondante et nouvelle). Il suffira ensuite de placer cette grille au froid, la propolis devenant cassante, une torsion de l'outil dégagera les petits morceaux.

Transformation

· Extrait artisanal de propolis

1. Pour séparer la propolis de la cire, il suffit de faire chauffer à 70 °C dans de l'eau. La cire fondant à 68 °C, elle va remonter à la surface de la solution. Ensuite, on macère de la propolis dans de l' alcool (entre 40 °C et 60 °C), qui après filtration, crée une teinture-mère.

2. Les cires étant insolubles à froid, une autre technique consiste à plonger directement le produit propolis/cire dans un mélange eau/alcool (entre 40 °C et70 °C). Après macération et filtration, on obtient également une teinture-mère.

Cet extrait récupéré contient des flavonoïdes (majoritairement représentés) et des composés phénoliques et aromatiques divers.

Usages

À l'état brut, la propolis peut se mâcher directement après prélèvement, mais généralement, on la prendra sous d'autres formes. Elle sera naturellement très propre avant de servir dans une préparation.

La propolis peut être mise en vente à l'état brut, en extrait concentré ou en teinture-mère par certains apiculteurs disposant des autorisations nécessaires.

Dans l'Antiquité

La propolis servait comme produit d'embaumement dans l'Égypte antique. Elle faisait aussi partie de la pharmacie ambulante des soldats romains lorsque ceux-ci partaient au combat. Au XIe siècle, la propolis était utilisée pour cicatriser les blessures de flèches.

Propriétés thérapeutiques

La propolis est le plus souvent commercialisée par des firmes pharmaceutiques (médecine humaine ou vétérinaire).

La propolis brute ou sous forme de teinture-mère est un anti-infectieux (antifongique, antiseptique, antibiotique). Elle a de plus un pouvoir anesthésique, cicatrisant et anti-inflammatoire et augmente le métabolisme cellulaire.

En usage interne, elle serait utilisée sous forme de teinture-mère ou sous forme d'extrait sec en oto-rhino-laryngologie contre les extinctions de voix, les enrouements, les angines, les maux de gorge, la toux, les rhumes, les bronchites, les pharyngites, les otites et les sinusites. Sous cette même forme, on l'emploierait en stomatologie (stomatite, gingivites et infections dentaires). Enfin, en usage externe, on l'emploie en dermatologie pour assainir et cicatriser les plaies, traiter les mycoses.

La propolis contient notamment un composé, phénéthylester d’acide caféique (CAPE). D'après une étude du Centre de prévention contre le cancer, ce composé posséderait des propriétés antimitogène et anticancérigène, et pourrait ralentir la croissance de cellules de cancer de la prostate humaine.

Vernis

1. Vernis à l'huile de lin pour le traitement du bois : huile de lin 800 g, cire d'abeille 250 g, propolis 400 g

2. Vernis de Russie pour les bois très exposés ou précieux : huile de lin 200 g, cire d'abeille 50 g, propolis 100 g.

Chauffer prudemment pour obtenir un mélange homogène. Après 15 jours, l'enduit s'applique à chaud sur le bois. Laisser sécher et polir.

Pour l'anecdote, l'Italien Stradivarius utilisait la propolis pour vernir certains de ses violons. Cependant, son utilisation commerciale en tant que vernis reste anecdotique.

Autres usages

· Comme ingrédient de produits cosmétiques, pour des savons, shampoings, rouges à lèvres, lotions pour la peau, dentifrices, crème solaire…

· On la trouve également en infusion, mélangée avec des plantes telles que le romarin.

Avis du médecin (doctissimo santé)

Des bienfaits reconnus

Les vertus anti-infectieuses de la propolis et les bienfaits de son action désinfectante ont été prouvés, au cours des siècles. Ses propriétés antibiotiques, particulièrement efficaces contre des microbes de plus en plus puissants, en font un allié de poids dans la lutte contre toutes les infections et maladies à transmission virale, telles que le rhume, la grippe, les maux de gorge, la bronchite ou l'angine. Ses pouvoirs anti-inflammatoires et antidouleur soulagent les patients souffrant de toux chronique, de laryngites, de rhinites et d'otites. Son action antifongique favorise l'élimination des germes et des champignons.

AVERTISSEMENT

En raison du risque de développer une sensibilité puis une allergie aux produits apicoles, prendre de la propolis au quotidien, sans réelle nécessité, n'est pas conseillé. Il semble nécessaire de privilégier des cures ponctuelles, de trois semaines minimum à trois mois maximum. Utiliser des préparations standardisées du commerce permet d'évaluer sa consommation personnelle, même si l'absorption de fortes doses ne présente aucune toxicité. Selon le principe de précaution, il convient donc de ne pas donner de propolis aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 3 ans.

La recherche sur la propolis

Selon une étude de l'université de Chicago de 2012, la propolis contient un composé de phénéthylester d'acide caféique (CAPE), dont les propriétés antimitogènes pourraient ralentir la croissance des cellules cancéreuses, évoluant notamment dans la prostate. D'autres recherches portent sur son utilisation lors de chimiothérapies, pour en alléger les effets secondaires. Les résultats obtenus au Japon, par Mizukami (cancérologue japonais), montrent un net ralentissement de la destruction des globules blancs et des plaquettes ainsi qu'une réelle stimulation de l'immunité, permettant une guérison plus rapide.

LES BIENFAITS DE LA PROPOLIS

Publié dans Santé&bien être

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article