QUE FAIRE EN CAS D'ENNUI SUR LA ROUTE?

Publié le par L' équipe du blog.

Que faire en cas d'ennui sur la route ?

Publié par Florence Massin le Mardi 19 Mai 2015 : 11h10

Dès que vous prenez la route, vous pensez à la panne qui pourrait arriver. Mais tomber en panne n’a plus rien d’un cauchemar aujourd'hui, même s'il y a des règles à respecter. Mise au point avant de partir.

1 - Sécuriser son arrêt

Le premier réflexe à adopter en cas de panne est de mettre vos feux de détresse pour signaler aux autres automobilistes, quelle que soit la route où vous vous trouvez, que vous avez un problème.

Dans le cas d'une crevaison, roulez au pas le plus à droite possible. Sur l'autoroute, vous pouvez le faire sur la bande d'arrêt d'urgence pour rejoindre une aire de parking.

Si votre moteur ne répond plus, tentez de garder suffisamment d'élan pour vous déporter vers la bande d'arrêt d'urgence et vous arrêter.

Enfilez le gilet jaune obligatoire de sécurité que vous devez conserver dans votre véhicule, sortez du côté passager et positionnez le triangle de signalisation à environ une trentaine de mètres derrière*, voire plus si vous vous trouvez en plein virage. Vous ne devez le faire que si vous ne risquez pas votre vie. Pensez également à rabattre vos rétroviseurs.

* cela n'est pas obligatoire sur l'autoroute

2 - Contactez votre assureur

Après avoir sécurisé votre arrêt, le mieux est encore d'appeler votre assureur. Le numéro d'urgence est indiqué sur la carte verte de votre assurance ainsi que sur le verso de votre vignette collée sur le pare-brise. Aujourd'hui, l'ensemble des plates-formes d'assistance peuvent localiser l'appel d'un mobile.

Si vous tombez en panne sur l'autoroute*, vous ne pouvez pas faire jouer votre garantie assistance tant que votre véhicule y est stationné. Si vous le souhaitez, vous devez demander à la dépanneuse agréée qui rejoindra votre véhicule de vous remorquer jusqu'à la sortie la plus proche. Une fois sortie de l'autoroute, vous pouvez faire intervenir les services d'assistance sur un simple appel.

Pensez-y : votre contrat d'assurance peut prévoir le remboursement de certains frais comme ceux de remorquage. Renseignez-vous.

3 - Comment s'y prendre sur l'autoroute ?

Sur l'autoroute, tous les passagers doivent se réfugier derrière la glissière de sécurité.

Pour prévenir les secours et faire intervenir les services de dépannage, rendez-vous à la borne orange la plus proche géolocalisée* (tous les 2km environ). Elle permet une relation directe avec les services de surveillance de l'autoroute.

Inutile d'appeler une connaissance pour vous aider. Seuls des professionnels agréés par les pouvoirs publics pour chaque tronçon d'autoroute ont le droit de vous dépanner et de réparer sur place si la panne le permet, ou de vous remorquer jusqu'à un atelier ou un lieu de votre choix**.

Si vous avez réussi à vous rendre jusqu'à une station-service, le pompiste peut effectuer éventuellement les réparations nécessaires ou faire intervenir un spécialiste de votre choix.

Des tarifs de dépannage réglementés*** : 122,84 euros pour le dépannage seul et 151,90 euros avec remorquage en semaine de 8h à 18h (d'un véhicule de moins de 3,5t), 184,26 euros pour le dépannage seul et 227,85 euros avec remorquage de 18h à 8h et le week-end.

* toujours en marchant derrière la glissière de sécurité. En cas d'impossibilité de passer par une borne d'urgence, il est possible de les appeler en composant le 112 depuis votre téléphone portable.
** dans une limite de 5 km après la sortie de l'autoroute
*** par le ministère de l'Economie et des Finances. Tarifs des interventions fixés par l'arrêté du 5 juin 2014.

4 - En cas d'accident

. Portez secours : en cas d'accident corporel, vous avez une obligation de porter assistance à personne en danger. Ne dégagez les victimes du véhicule qu'en cas de nécessité absolue, comme un risque d'incendie. Alertez les secours : le 15 pour le Samu, le 18 pour les pompiers, le 17 pour la police.

. Etablissez un constat* : en cas de dommages matériels, celui-ci permet de déterminer les responsabilités de chacun et les circonstances. Vous aurez à mentionner la date, le lieu et l'heure, les coordonnées des personnes impliquées et d'éventuels témoins, les plaques d'immatriculation.... Chaque partie conserve un exemplaire du constat après avoir complété la partie commune. Soyez attentif à ce que vous indiquerez car le document est irrévocable.
Tous les conducteurs impliqués dans l'accident doivent faire une déclaration auprès de leur assureur sous 5 jours.

Sachez-le : il est aujourd'hui possible d'utiliser l'e-constat**, un service qui permet de faciliter les démarches administratives et d'ajouter des éléments comme des photos, la géolocalisation du lieu de l'accident.

* si vous n'en avez pas, vous aurez à envoyer sous 5 jours, un courrier à votre assureur précisant les circonstances et les dégâts entraînés par l'accident.
** il s'agit d'une application qui permet de compléter son constat via un smartphone. Il a la même valeur juridique que le constat papier traditionnel. Renseignements sur www.e-constat-auto.fr.

QUE FAIRE EN CAS D'ENNUI SUR LA ROUTE?

Publié dans Sécurité

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article