Au Revoir Patachou

Publié le par L' équipe du blog.

Patachou, l'une des voix les plus gouailleuses de la chanson française d'après-guerre, qui avait tenu un célèbre cabaret parisien à Montmartre avant de se lancer elle-même sur les planches, s'est éteinte jeudi à 96 ans, entourée de sa famille.

De son vrai nom Henriette Ragon, Patachou, née le 10 juin 1918 à Paris, est morte à son domicile à Neuilly (Hauts-de-Seine), a annoncé son fils Pierre Billon .

Cette fille d'artisan, d'abord dactylo puis employée d'usine, prend en 1948 la direction d'un cabaret-restaurant à Montmartre, avec son mari Jean Billon, dont elle fait rapidement un haut lieu de la nuit parisienne.

« Chez Patachou » a vu débuter de très nombreux artistes comme Jacques Brel ou Georges Brassens avec lequel elle a interprété Maman, papa en duo. Hugues Aufray ou Michel Sardou se sont aussi produits dans ce haut lieu de la chanson populaire qui a fermé ses portes dans les années 70.

A l'origine, Patachou, blonde aux cheveux courts, avait commencé par tenir une patisserie, puis racheté un local tout proche pour y installer son cabaret-restaurant..

outenue par Maurice Chevalier, Patachou prend ensuite elle-même le micro, avec un répertoire de chansons réalistes (La Complainte de la Butte, Gamin de Paris) ou de ritournelles légères (Le Tapin tranquille, Douce Marijane). Interprète à la voix rauque et chaude, son Bal chez Temporel est resté célèbre tout comme La Bague à Jules ou Toutes les femmes de mon mari.

Elle s'est aussi produite à l'étranger (Etats-Unis, Canada, Grande-Bretagne, Brésil), obtenant parallèlement des petits rôles au cinéma (1954) dans French Cancan, de Renoir et Napoléon, de Guitry. En 1966, Patachou fait sa rentrée à Paris au cabaret « La Tête de l'art », puis en 1969 au restaurant de la Tour Eiffel, avant de mettre fin à sa carrière de chanteuse. A partir des années 1980, Patachou est plus présente au cinéma et à la télévision.

Au Revoir Patachou

Publié dans Culture

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Manou 01/05/2015 19:46

Une grande Dame de la chanson Française vient de s'éteindre, j'espère que les artistes vont lui rendre un vrai hommage et que la télévision aura aussi l'idée de retransmettre quelques uns de ses spectacles? Mais il est vrai aussi que cela n'intéresse pas grand monde a notre époque. Si le monde n'est pas a feu et a sang, plus rien ne touche la majorité des personnes. Tout nos grands Artistes disparaissent dans l'indifférence complète, ne reste que de pâle copies qui se croient les roi du monde. Qu'ils regarde le boulot qu'ont abattu ceux qui s'en vont, pour arriver aux places qu'ils ont atteins, ce n'est certainement pas en se montrant dans des télé soit disant réalité qu'il arriveront peut-être a les rejoindre un jour. Le travail a accomplir ne leurs viens même pas a l'esprit, tellement ils sont persuadés d'être meilleurs que leurs Aînés. Espérons que quelques uns passeront et suivront leurs exemples. Je le leurs souhaites, le travail entraîne la réussite et la maintiens.

Olivier Châtelain 02/05/2015 08:51

Patachou a chanté un gamin ce texte écrit par Mick Micheyl et composé par Adrien Marès.

Elle était également la maman de Pierre Billon un auteur compositeur et un chanteur de grand talent .

Une petite anecdote à ce sujet le titre De Michel Sardou "je vole" repris par Louane Emera pour le film de culte "la famille Belier" a été écrit par Michel Sardou bien sur mais la collaboration de Pierre Billon le fils de Patachou.

Elle était célèbre pour son Cabaret avec les coups cravattes de l' époque, d' ailleurs le paradoxe elle était plus connue au japon ou en chine ou Etats unis qu' en France.