QUE DEVIENT NOTRE SOCIÉTÉ?

Publié le par L' équipe du blog.

Henri Guaino : "Toute la société

est en train d'exploser"

L'INTERVIEW POLITIQUE par Jean-François Achilli lundi 19 janvier 2015

Henri Guaino, député UMP des Yvelines, était notre invité lundi matin. Après les attentats à Paris, il dénonce le manque d'autorité à l'école et une Europe "ouverte à tous vents".

Henri Guaino, député UMP des Yvelines, est d'abord revenu sur l'unité nationale après les attentats à Paris notamment contre Charlie Hebdo. "Les événements dramatiques nous obligent les uns et les autres à renoncer aux réflexes habituels partisans de la politique", "nous avons tous un devoir de sérieux, de gravité et d'union face à la violence". "Ca ne veut évidemment pas dire que tout le monde doit être d'accord, en réalité nous avons devant nous des débats extrêmement importants", ajoute-t-il.

Il a également commenté la mobilisation des routiers ce lundi matin. "Toute la société est en train d'exploser, chaque catégorie de Français a ses raisons de ne plus en pouvoir", dit Henri Guaino. "C'est un moment où il faut s'interroger sur la société que nous avons construite, à force de tirer sur tous les fils, ils finissent tous par se casser".

"On a détruit l'autorité et on s'étonne du manque d'autorité à l'école"

Henri Guaino commente aussi les propos de la ministre de l'Education sur l'autorité à l'école : "quand même, depuis des décennies on fait tout pour abaisser l'autorité, c'est l'héritage de mai 68, on a détruit l'autorité et maintenant on s'étonne du manque d'autorité à l'école". "Ce ne sont pas les mesures annoncées qui vont permettre de rétablir cette autorité". "Nous avons créé des enfants qui ont une absence totale de repères, de normes, de culture, le problème posé par les jeunes djihadistes c'est quand même celui de l'armature intellectuelle et morale qu'on ne leur a pas donnée", analyse le député UMP.

"Ce drame terrible conduit brutalement à une remise en cause de tous les dogmes inattaquables il y a encore quelques semaines", dit-il en réaction à une question sur la loi de programmation militaire remise en cause par François Hollande. Après les attentats, le président envisage le maintien d'environ 6.000 militaires dont les postes étaient amenés à disparaître. "Il faut changer notre approche des problèmes économiques et budgétaires, on voit bien qu'elle ne tient pas debout puisqu'à la moindre crise tout est remis en cause".

Europe : "nous avons construit l'instrument de notre impuissance"

"Bien sûr cette Europe est vulnérable, ouverte à tous vents, telle qu'elle a été construite elle empêche les Etats d'agir, c'est vrai dans les domaines économique, social, de lutte contre le terrorisme, dans le domaine judiciaire..." "Nous avons construit l'instrument de notre propre impuissance", dit-il.

"Dans notre société le blasphème n'est pas puni pénalement et ne justifie pas la violence et le crime", explique enfin Henri Guaino. "Je ne suis pas très favorable à ce qu'on blesse les gens, mais dans une démocratie c'est la rançon de la liberté".

QUE DEVIENT NOTRE SOCIÉTÉ?

Publié dans Politique

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article