UNE LEÇON D'ADMINISTRATION PUBLIQUE DE 400 ANS

Publié le par L' équipe du blog.

Une leçon d’administration publique

qui date de 400 ans !

Toujours d’actualité…


Voici une citation de Colbert et Mazarin qui n'a pas pris une seule ride !


>

Colbert :

« Pour trouver de l'argent, il arrive un moment où tripoter ne suffit plus. J'aimerais que Monsieur le Surintendant m'explique comment on s'y prend pour dépenser encore quand on est déjà endetté jusqu'au cou… »

Mazarin :

«Quand on est un simple mortel, bien sûr, et qu'on est couvert de dettes, on va en prison. Mais l'État, lui, c'est différent. On ne peut pas jeter l'État en prison.

Alors, il continue, il creuse la dette ! Tous les États font ça.»

>
Colbert :

>«Ah oui ? Vous croyez ? Cependant, il nous faut de l'argent. Et comment en trouver quand on a déjà créé tous les impôts imaginables ?»

Mazarin :

«On en crée d'autres.»


> Colbert :

«Nous ne pouvons pas taxer les pauvres plus qu'ils ne le sont déjà.»


>

Mazarin :

«Oui, c’est vrai, c'est impossible !»

Colbert :

«Alors, les riches ?»

Mazarin :

«Les riches, non plus. Ils ne dépenseraient plus. Un riche qui dépense fait vivre des centaines de pauvres !»

Colbert :

«Mais alors, comment fait-on ?»

Mazarin :

«Colbert, tu raisonnes comme un fromage (ou comme un pot de chambre sous le derrière d'un malade) !

Il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches… Des Français qui travaillent, rêvant d'être riches et redoutant d'être pauvres !

C'est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus ! Ceux-là… plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser ; c'est un réservoir inépuisable.»

Extrait du "Diable Rouge"

…et c'était il y a 4 siècles !!!

Vous pouvez relire et vérifier… tout est exact au mot près !

UNE LEÇON D'ADMINISTRATION PUBLIQUE DE 400 ANS

Publié dans Un peu d' Humour

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Warren Glock 06/12/2014 10:29

Jusqu'où iront les élites pour conserver leurs postes et leurs mandats? Tant que le nombre de mandats ne sera pas limité, on assistera à la surenchère pour l'égo et pour rester dans "l'histoire". Malheureusement, comme disait CDG "les F... sont des veaux...".
Jusqu'à quand la population acceptera-t-elle les mensonges, les détournements, les vilenies,...?
J'ai beau croire en l'Homme, je doute de ses capacités à se remettre en question. La vanité, la haine, la jalousie sont trop ancrées pour avancer vers l'harmonie. Vivement ce sursaut qui ne peut pas manquer d'arriver. Quand?

Christian Lampbert 06/12/2014 10:02

Nos politiques n'ont vraiment rien inventé ! mais çà nous l'avions compris depuis longtemps.....
je suppose qu'ils apprennent ça à l'ENA , Lorsque j'entends qu'ils vendent les bijoux de famille, comme les autoroutes et les aéroports, je suis révolté. Mais les français sont'ils capables de se révolter contre ce système?