Xbox One Vs PS4

Publié le par L' équipe du blog.

PS4 ou Xbox One ? Question complexe s’il en est. Le dossier propose de se pencher sur les publics visés par les deux consoles afin de découvrir laquelle vous correspond le mieux.

Il est certaines choses pour lesquelles il faut choisir son camp. C’est comme ça. FIFA ou PES, Battlefield ou Call of Duty, OL OU ASSE , Macdo ou Quick, Coca ou Pepsi, Apple ou Windows, et ainsi de suite. Le duo Microsoft / Sony – et implicitement Xbox One vs PS4 – n’échappe pas à la règle. Malheureusement, le choix d’une console est souvent similaire à un choix politique. On choisit sans trop savoir. On opte pour l’une ou l’autre car elle a l’air plus sympa que l’autre. Mais soyons honnêtes, on n’y connait souvent pas grand-chose.

Quitte à faire un choix, autant faire le bon. Vous êtes un gros joueur ? Un casual ? Un père de famille avec deux enfants ? Un vieillard sénile ? Une loutre en mal d’affection ? À chaque profil, une console. Reste à savoir laquelle de la PS4 ou de la Xbox One répondra le mieux à vos besoins. Une étude – complètement partiale – pour aiguiller votre décision en fonction de votre profil.

« J’ai déjà une PS3 / Xbox 360. »

Vous possédez déjà la PS3 ou la Xbox 360. Aussi, vous songez à rester chez le même constructeur. Après tout, vous avez déjà investi une fortune dans ces jeux 360 / PS3, il serait dommage de repartir de zéro. Malheureusement, ce sera forcément le cas. Ni la PS4 ni la Xbox One n’acceptent la rétro compatibilité. En somme, il est impossible de jouer à un titre PS3 sur la PS4, et il en va de même pour le duo Xbox 360 / Xbox One.

Ceci dit, les possesseurs de Xbox 360 disposants déjà d’un abonnement au Xbox Live Gold peuvent préférer la Xbox One afin de ne pas avoir à le payer de nouveau – pas avant l’année prochaine du moins. En effet, l’abonnement Xbox Live est aussi bien valable pour la 360 que pour la One.

De son côté, la PS3 ne nécessitait pas d’abonnement pour jouer en ligne. Il en va autrement de la PS4, qui requiert un abonnement PS+ – facturé une cinquantaine d’euros par an. Aussi, le passage à la caisse sera inévitable pour jouer en ligne sur la PS4, et ce peu importe votre profil.

« Je suis un joueur, un vrai. »

Petit, vous jouiez déjà à Adibou sur le PC familial. Ensuite, ce fut Caesar 3 - le CD était livré avec la machine. Plus tard, vous avez découvert les joies de Age of Empires II. Votre vie battait au rythme des « Travail terminééé » des orcs de Warcraft 3 et des wizz MSN. Sans parler des « Terrorists win » de Counter Strike. Maintenant, vous tâtez régulièrement de Diablo 3 et Starcraft II. Sur PC, cela va de soi. Vous êtes un joueur, un vrai. Ceci dit, vous ne crachez pas sur un bon vieux Battlefield ou Uncharted de temps à autre. Même la licence Assassin’s Creed ne vous laisse pas complètement de marbre. Aussi, vous songez sérieusement à investir dans une console nouvelle génération. La config de votre PC commence à être dépassée, c’est le moment ou jamais.

Difficile de dire que telle ou telle console est meilleure pour les gamers confirmés. Pourtant, si l’on devait choisir, on opterait pour la PS4. Microsoft a d’office présenté sa Xbox One comme un hub multimédia familial qui se veut le centre du salon. A l’inverse, Andy House, le PDG de Sony Computer Entertainment, confiait en 2012 aux Échos :

« Nous avons été très clairs sur le fait que nous devons susciter de l’enthousiasme et de l’intérêt chez les «core gamers» en premier. Ils constituent notre public le plus loyal et sont donc très importants pour nous. »

Sony ne reniera jamais les joueurs confirmés. Avec ses exclus bien sentis – Uncharted 4, The Last of Us Remastered, The Order 1886, … – la PS4 s’impose comme une valeur sûre pour quiconque a le jeu-vidéo dans le sang.

« Je suis un joueur occasionnel. »

Vous aimez le jeu-vidéo, mais vous ne passez pas plus d’une poignée d’heures par mois sur la console. De même, vous achetez très peu de jeux. Le FIFA annuel et chaque nouveau GTA dès que Rockstar daigne en sortir un; voire un Battlefield, un Call of Duty ou un Assassin’s Creed de temps à autre.

Dans ce cas de figure, il est très difficile de définir quelle console vous ira le mieux, et pour cause. Le catalogue de jeux est décisif, mais la plupart des titres que vous affectionnez sont aussi bien disponibles sur la PS4 que sur la Xbox One. Aussi, on ne saurait que trop vous conseiller de jeter un œil aux exclusivités. Il est tout à fait possible que tel ou tel titre suffise à faire pencher la balance. On trouve par exemple Dead Rising 3 et Fable Legends sur la One, alors que la PS4 a droit à The Order : 1886 et InFamous Second Son.

« Je veux la plus puissante des deux consoles. »

Seule une chose vous importe : la puissance. Quelle console est la plus à même de faire tourner les gros jeux, voilà la question.

Les fiches techniques de la PS4 et de la Xbox One sont très similaires. Pourtant, c’est bien la console Sony qui l’emporte – de peu – dans le duel des performances brutes. La PS4 a une puissance de calcul de 1,84 TFLOPS contre 1,33 TFLOPS pour la Xbox One. De même, la bête de Sony embarque une carte 8Go GDDR5 5500MHz là où la One a préféré une 8Go GDDR3 2133MHz. L’impact sur la bande passante est immédiat, la PS4 peut aller jusqu’à 176 Go/s contre 64Go/s pour la One, soit près de deux fois moins.

Néanmoins, Microsoft a renouvelé une pratique déjà en vigueur sur la Xbox 360. Pour rappel, la console intégrait directement dans son processeur 10 Mo de mémoire EDRAM. La Xbox One passe à la vitesse supérieure puisque son SoC embarque nativement 32 Mo de mémoire ESRAM pouvant atteindre une bande passante de 204Go/s en cumulé. Théoriquement, cette parade permet de pallier la « faiblesse » de la GDDR3. Encore faut-il qu’elle soit exploitée par les développeurs qui – par facilité – peuvent se concentrer uniquement sur la GDDR3.

Ces différences techniques ne placent pas d’office la PS4 sur un plan supérieur. De nombreux constructeurs comme Ubisoft ont confirmé que ces détails n’avaient que très peu d’incidence à l’utilisation. Pourtant, il est arrivé de voir des jeux tourner en 1080p sur la PS4 alors que limités à 900p sur la Xbox One.

« Je veux plus qu’une console. »

Pour vous, le rôle d’une console ne doit pas s’arrêter au simple monde du jeu-vidéo. Non, votre future machine doit offrir plus que ça. Votre consommation de multimédia est diverse et variée : jeux, films, séries, musiques, web, etc. Votre console se doit d’être à la hauteur.

Ici, nous ne saurions que trop vous conseiller la Xbox One. Elle se positionne comme une plateforme de divertissement avant tout. Si le jeu-vidéo est bien sûr le loisir privilégié de la console, Microsoft a fortement insisté sur sa volonté de faire de sa machine le centre du salon grâce à la caméra Kinect. Un postulat légèrement remis en cause depuis la commercialisation d’un bundle sans la caméra. Quoiqu’il en soit, la Xbox One est présentée comme faisant partie intégrante de « l’expérience Microsoft ». Après tout, la console tourne sous trois OS distincts, dont un kernel Windows 8. À noter que la machine passera sous Windows 10 dès sa sortie officielle, probablement à l’été 2015. Le store d’applications devrait alors être unifié avec le reste de la gamme, offrant un plus grand choix à l’utilisateur.

La Xbox One embarque toute une flopée de services Microsoft, les plus utiles étant probablement Outlook et Skype. Couplé à la caméra Kinect, ce dernier se veut particulièrement simple d’accès. Par exemple, il est tout à fait possible de jouer ou de regarder un film tout en conversant avec Skype. De même, le Tuner TV numérique Xbox One permet à la console de regarder toutes les chaînes de télévision gratuite – y compris la TNT.

À son lancement, la Xbox One était la seule à disposer d’un accès à YouTube. Néanmoins, l’E3 2014 a signé l’avènement du service Google sur la PS4. Pour ce qui est des films et séries, les deux consoles accueillent toutes deux l’application Netflix et sont donc sur un pied d’égalité.

« Je cherche une console pour mes enfants. »

La Nintendo Wii U comme console de salon et la Nintendo 3DS comme console portable. Allez zou, candidat suivant.

Plus sérieusement, Nintendo est probablement la meilleure alternative pour quiconque souhaite acheter une console à ses enfants. Si la Wii U n’est pas uniquement réservée aux plus jeunes, elle dispose de titres exclusifs qui feront leur plus grand bonheur. Super Mario 3D World, The Legend of Zelda : The Wind Waker HD ou Mario Kart 8 par exemple.

Néanmoins, aucune loi n’interdit d’acheter une PS4 ou une Xbox One à son enfant. Un choix d’autant plus judicieux si l’on parle d’un ado. Les critères n’importent que très peu, ce sont les goûts qui priment. Encore une fois, il faudra regarder du côté des exclusivités. Et mieux vaut se méfier des titres dits « pour enfants« . Par exemple, Knack est d’une difficulté aberrante et ne fera que traumatiser votre progéniture. Si votre enfant est en âge de parler, le mieux reste de lui demander son avis sur la question. Emmenez-le faire un tour dans le rayon jeux-vidéos de la Fnac, vous verrez vite quels sont les titres qui gagnent ses faveurs.

Si la sécurité est au centre de votre décision, sachez que la Xbox One et la PS4 disposent toutes les deux d’un contrôle parental.

« Je veux être connecté en permanence. »

Votre expérience de jeu ne doit pas s’arrêter à la simple console. Vous voulez être connecté. Partout, tout le temps.

Les consoles next-gen sont indiscutablement celles qui épancheront le mieux votre soif de connectivité. En effet, la Xbox One et la PS4 se profilent comme les précurseurs du cloud gaming mondial (avec Steam). Pourtant, la tendance n’en est encore qu’à ses débuts, et il faudra attendre plusieurs années avant de jouer dans le nuage.

La PS4 en avance sur son temps

Actuellement, la PS4 marque un temps d’avance sur sa concurrente, et pour cause. Sony a d’ores et déjà annoncé de nombreuses fonctionnalités qui enrichiront l’écosystème de la PS4.

La console bénéficie du PS Now, un système de streaming de jeux sorti des cendres de Gaikai – un service racheté par Sony qui permettait de jouer via un navigateur web. Le PS Now devrait offrir un accès à toute la bibliothèque de jeux de la PS3, ainsi qu’à certains titres PS1, PS2 et PS Vita.

De plus, la France aura droit à la PS TV dès le 14 novembre 2014. C’est un petit boitier vendu 99,90€ qui permet de streamer les jeux PS4 sur un autre écran. Imaginez que la console familiale – où est branchée la PS4 – soit occupée. Horreur et damnation, vous voilà dans l’incapacité totale de jouer ! Mais c’était sans compter sur la PS TV. Le système permet de déporter la PS4 sur un autre téléviseur de la maison. La console fait tourner les jeux, mais l’écran est dans une autre pièce et reçoit alors les données via le réseau WiFi.

Masamune, la mise à jour 2.0 de la PS4 (dispo depuis le 28 octobre), offre une toute autre dimension à la console. En plus de l’intégration YouTube, elle intronise la fonction Share Play. Cette dernière permet de regarder en straming un ami jouer sur sa PS4, ou encore de prendre la main à distance sur sa partie afin de lui filer un coup de pouce pour un passage un peu récalcitrant. De même, il est possible de le rejoindre dans une partie mulijoueur en local, histoire de se faire un petit match amical sur FIFA 15 par exemple. Il est également possible d’essayer les jeux d’un ami dès lors qu’il n’y joue pas.

La mise à jour Masamune a également acté la mise en service du Remote Play, qui permet à la PS4 de disposer de fonctionnalités accrues avec la gamme Xperia de Sony. Grâce à l’application PS4 Remote Play, il est possible de jouer à des jeux PS4 depuis un Sony Xperia Z3, Sony Xperia Z3 Compact ou Sony Xperia Z3 Tablet. Le Sony Xperia Z2 et le Z2 Tablet devraient bientôt s’ajouter à la liste. Il suffit de connecter son terminal à une manette Dualshock 4 pour qu’il serve d’écran miniature. Le smartphone ne fait pas tourner directement les jeux – c’est toujours le rôle de la PS4 – mais accueille l’image via le réseau WiFi. Il est alors possible de jouer où que l’on soit, sur le trône par exemple.

De belles promesses à l’horizon pour la Xbox One

De son côté, la Xbox One montre un sacré retard pour ce qui est du cloud gaming. Néanmoins, Microsoft n’a pas dit son dernier mot et a déjà annoncé travailler sur la question. En effet, la firme de Redmond ne compte pas s’arrêter à la simple Xbox One. Le plus grand atout de Microsoft en terme de cloud gaming est Windows 10, le futur OS du groupe qui sera lancé à l’été 2015. Il sera unifié et incorporé aussi bien aux PC qu’aux smartphones et tablettes. Bien entendu, la Xbox One aura aussi droit à son passage vers Windows 10. On peut alors imaginer pour streamer des jeux PC sur sa Xbox One, ou des jeux One vers son smartphone. Les possibilités sont infinies pour peu que la technologie le permette. En 2013 déjà, une équipe Microsoft avait réussi à faire tourner Halo 4 sur un Nokia Lumia 520 via du cloud gaming. Une prouesse qui augure de jolies choses à venir.

Tarifs moyens console nue:

Xbox one :entre 380 et 400 euros( version sans kicnet)

PS4:entre 380 et 400 euros

Regardez il y a des packs avec des jeux à des tarifs très attractifs

Xbox One Vs PS4

Publié dans Nos Loisirs

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

olivier Châtelain 24/08/2015 12:41

Le jeu fifa ( 3 éditions) est en précommande ( avec bonus) sortie le 24 septembre.

Jerôme 28/10/2014 20:31

IL est Intéressant ce comparatif avant les fêtes.Même si je dois avouer que je n' ai pas tout compris.