PETIT DEJEUNER LITTERAIRE 4/10/2014

Publié le par L' équipe du blog.

Dans le cadre du "8ème Petit-déjeuner Littéraire", la Médiathèque vous propose le

spectacle "Novecento, pianiste" le Samedi 4 Octobre 2014 à 9h30

Entre musique, danse et théâtre, les deux comédiens de la Compagnie du "Théâtre de l'Horizon" de Bourg vous feront partager la lecture de cette œuvre d'Alessandro Baricco : l'incroyable histoire de Novecento, enfant trouvé dans la salle de bal des premières classes du paquebot le Virginian. Novecento ne mettra jamais un pied sur terre ....."
Vous pouvez emprunter ce livre à la Médiathèque.

Petit-déjeuner convivial à 9h30, salle des Bateliers, suivi du spectacle à 10h.

Public : adulte, durée 1h15, entrée libre, inscriptions préalables à la Médiathèque.

Nous vous attendons nombreux
Cordialement
Claire Gallavardin

PETIT DEJEUNER LITTERAIRE 4/10/2014

Publié dans Notre Village

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Olivier Châtelain 17/09/2014 06:18

ff

JCF 16/09/2014 19:40

Grâce à l'action de Claire (agent de la Commune) et des bénévoles de la Médiathèque qui est un service de la Commune, ces petits déjeuners littéraires existent depuis de nombreuses années avec toujours du succès mérité.
Les financements sont généralement 50% CG01 et 50% la Commune de Montmerle.
Ce partenariat Commune / CG01 permet d'augmenter les budgets de chaque manifestation, pour le plus grand plaisir des habitués.
J'espère que la nouvelle municipalité continuera cette politique.
Jean-Christian FORESTIER

Olivier Châtelain 01/12/2014 19:13

Théâtre du Rond-Point, 2 bis, avenue Franklin-D.-Roosevelt, Paris (75008). Jusqu'au 6 décembre puis du 11 décembre au 10 janvier 2015. Tél. : 01 44 95 98 21 et theatredurondpoint.fr

Ce texte, André Dussollier avait envie de le dire depuis des années : Novecento, d'Alessandro Baricco. Dans les années 1920, un trompettiste embarque sur Le Virginian, où se trouve un enfant abandonné dont il va nous raconter l'histoire. Dussollier ne se contente pas d'une lecture. Avec Pierre-François Limbosch, il crée un spectacle qui tient du livre d'images, déroulé sur fond de toiles peintes. On peut regretter au début, les jeux de mots plus ou moins subtils de Stéphane De Groodt, qui mettent à distance l'atmosphère du conte. Heureusement, Dussollier revient à l'histoire elle-même, entrecoupée de morceaux de jazz emballants. Virevoltant, il accompagne la musique, ne lâche jamais son texte, vise la légèreté et l'humour, maîtrise la mélancolie du personnage. Elle ressurgit à la fin du spectacle, quand Novecento renonce à quitter le bateau où il est né : "J'ai figé mes désirs les uns après les autres." Avec lui sur scène, un super-quatuor de musiciens.

Annie Chénieux - Le Journal du Dimanche

Olivier Châtelain 16/09/2014 12:33

Je ne sais pas si ceci est une première.

Mais je trouve cette initiative très très bonne.

Parfois la culture parait inabordable car souvent présentée de façon élitiste et appuyée par une boboitude nauséabonde.

Alors je frappe fort des mains , je soutiendrai toujours la vulgarisation de la culture.

Si je suis disponible à cette date , je serai là.

Olivier