LA PREPARATION DES RYTHMES SCOLAIRES EN 2013...

Publié le par L' équipe du blog.

Mesdames et Messieurs,

Loin de moi l'idée de vouloir me justifier, mais je voudrais rétablir une vérité que certains galvaudent sans vergogne au mépris du travail très important effectué par les élus et par les parents d'élèves et les enseignants.

J'affiche donc ci-dessous, une copie du point n°8 du Conseil Municipal du 21 février 2013, dont le compte rendu est très clair. J'affiche également une copie du compte rendu non officiel du blog de "l'opposition" ainsi que le compte rendu du Conseil de l'Ecole Maternelle du 11 juin 2013.

J'observe que les éléments transmis l'ont été dans un esprit constructif de la part de la Municipalité et que les réponses ont été transcrites à tous les "intervenants" potentiels.

Tout a toujours été envisagé dans et pour l'intérêt des enfants, à l'école publique comme à l'école privée qui pouvait prendre la décision d'intégrer cette réforme.

Je ne peux laisser dire n'importe quoi, comme je l'avais déjà indiqué lors d'une réunion des parents d'élèves.

Je souhaite simplement que les animateurs recrutés le soient pour leurs compétences et non par "copinage" et que les animations ne soient pas uniquement jugées sur le prix des prestations mais bien évidemment, sur la qualité et l'intérêt des enfants, pour leur développement personnel. Je regrette que ceux, qui prônaient la gratuité pour les parents et pour la Commune, n'aient pas réalisé leurs fantasmes.

Il faut discerner le vrai du faux et assumer.

Je répondrai aux questions s'il y en a.

Jean-Christian FORESTIER

Maire de 3.2008 à 3.2014

*************************************************************************

Réunion du Conseil Municipal du 21 février 2013 à 20 H 30

N°8. Rythmes scolaires

Depuis l’annonce de la réforme des rythmes scolaires, chacun comprend les choses à sa manière et personne ne sait vraiment ce qu’il en est. Le décret est paru le 26/01/2013 et les Maires devront se prononcer avant le 31/03/2013 sur leur volonté ou non de démarrer la semaine à 4,5 jours en septembre 2013 ou 2014.

L’enseignement sera dispensé sur 24h/semaine et sur 9 demi journées. La journée de cours n’excédera pas 5h30 et la demi-journée 3h30. La pause de midi ne pourra pas être inférieure à 1h30. Les élèves seront pris en charge quotidiennement pour un « temps éducatif ».

La mise en application de cette réforme s’avère très compliquée. De nombreuses dépenses supplémentaires sont à prévoir :

- Transports scolaires,

- Activités périscolaires,

- Cantine,

- …

Où recruter autant de personnels compétants et diplômés pour des tâches aussi fragmentées ? La situation est d’autant plus compliquée que le calendrier est court. Les communes qui accepteront de démarrer en 2013 se verront allouées 50€ par élève. Sur dérogation, les communes peuvent ne commencer qu’à la rentrée 2014.

Différentes réunions d’information ont été organisées par l’AMF01 à Bourg en Bresse le 16/02/2013 ainsi qu’une réunion à Miribel le lundi 18/02/2013 organisée par la Préfecture et l’Inspection Académique.

Une réunion exceptionnelle de la commission école s’est tenue le mardi 19/02/2013 à 19h.

Au cours de cette réunion, l’ensemble des informations a été transmis aux participants. Les Directeurs des deux écoles ont souhaité proposer un vote sur l’année de mise en application et sur la demi-journée supplémentaire travaillée. A la première question, à une large majorité, les participants proposent de ne mettre en application cette réforme qu’à la rentrée de septembre 2014. A la deuxième question et à une forte majorité, les participants proposent de travailler le mercredi matin.

Une enquête importante a été faite par les parents d’élèves pour se prononcer sur ces deux points.

Les questions de début de cours, de durée de la pause méridienne et l’heure de fin des cours divisent fortement les participants…. En tout état de cause, le succès de cette réforme ne peut passer que par l’adhésion des parents d’élèves, la participation des structures d’accueil et des associations et par la possibilité ou non de recruter du personnel qualifié en quantité et qualité suffisante.

Monsieur le Maire rappelle qu’il devra prendre une décision avant le 31/03/2013 et que d’ici là il souhaite faire une réunion publique à Montmerle.

Plusieurs Conseillers donnent leur point de vue sur cette réforme qui doit n’avoir qu’un seul objectif : l’intérêt des enfants.

***********************************************************************

La Mouche du Coche

conseil du 21/02/2013

Rythmes scolaires : Un conseil d’école concernant la réforme des rythmes scolaires, qui a duré 3 heures, a eu lieu le mardi 19/02/2013. Le gouvernement a décidé par Décret de passé de 4 à 4,5 jours de travail et 24 heures d’enseignement par semaine. Une journée ne doit pas dépasser 5h30 d’enseignement et 3h30 pour une demie journée. Les communes ont 2 alternatives : mettre en place la réforme dès la rentrée 2013 avec une prime de 50€ / enfant (soit env. 30000€ pour la commune, mais cela ne suffit pas), ou repousser via une demande de dérogation la mise en place de la réforme à Septembre 2014. Il y a 23 classes sur la commune (17 à l’école publique et 6 à l’école privée). Mr le Maire estime que la mise en place de la réforme nécessite le recrutement de 36 à 50 personnes pour 3h de travail / semaine, soit 45 minutes / personne / jour. Le norme en vigueur est de 1 personne encadrante pour 10 enfants en maternelle et 1 personne pour 14 enfants en élémentaire. Le personnel recruté devra être composé à 50% de personnes qualifiées (ex : BAFD), 30% de personnes moins qualifiées (ex : BAFA) et 20% de personnes sans qualification spécifique (mais Mr le Maire ne le souhaite pas). Les communes ont la possibilité de créer un Plan Educatif Territorial, qui s’il est créé, est à tenir durant 3 ans. Ce plan permet de modifier les taux de personnes encadrantes (1 personne pour 14 enfants en maternelle et 1 personne pour 18 enfants en élémentaire). A tout cela s’ajoute le problème financier, les questions de transport scolaire… : le coût de cette mise en place est évalué entre 90000 et 150000€ par an pour la commune. Il est important de se rapprocher des associations.

Lors du Conseil d’école de mardi, un vote a eu lieu. Sur les 32 votants, 25 ont voté pour un démarrage en 2014, contre 7 pour 2013. La principale préoccupation étant censée être l’intérêt de l’enfant, mais cela n’est pas évident avec les contraintes que cette réforme implique. Il est également ressorti au conseil d’école, que la ½ journée supplémentaire ne serait probablement pas le samedi, mais le mercredi, eu égard aux familles séparées, en garde alternée, ou aux week-end en famille, etc … Sur les 32 votants, 26 ont voté pour le mercredi matin, 5 pour le samedi matin et 1 abstention. Une réunion d’information publique sur cette réforme, à laquelle seront invités le responsable régional de l’Education Nationale et les Directeurs des écoles publique et privée, est prévue la 3e semaine de mars 2013. La décision de report ou non de mise en place de le réforme doit être transmise avant le 31 mars 2013.

******************************************************************************************************

Ecole Maternelle Mick Micheyl

Compte rendu d’école du 11 juin 2013

4. LES RYTHMES SCOLAIRES

L’application de la réforme s’appliquera sur la rentrée 2014-2015. Des réunions avec les différents représentants : les municipalités de Montmerle s/S et de Lurcy, les directeurs d’école et les parents d’élèves sont déjà mises en place. Il s’avère que le rythme d’un enfant de 3/4 ans est bien différent que celui d’un enfant de 10/11 ans. Allonger la matinée de 15 ou 30 minutes s’avère difficile pour les enfants de maternelle, mais bénéfique pour ceux du primaire. Le souhait de Martine Garnier serait de pouvoir coucher les enfants dès le retour de la cantine, sans attendre la reprise des cours. Le temps de coupure pourrait être réduit à 1h45, mais pas moins pour permettre les deux services de cantine dans de bonnes conditions. Madame Sandrine Boisson, parent d’élèves, a listé les salles disponibles sur Montmerle et les animations possibles . La préoccupation est la gestion des personnes intervenantes pour les activités. Intervention d’Alain Campion : L’organisation est complexe, avec des rythmes différents selon l’âge de l’enfant. Le recrutement du personnel est compliqué, nous avons besoin de personnes formées, mais quel diplôme, type BAFA ? Le budget dépasse les 100 000 €, et il y a besoin de 15 groupes de 18 enfants. Le problème d’assurance se pose. Les APC (activités pédagogiques complémentaires) et les activités péri-scolaires ne sont pas obligatoires. Si des activités sont payantes, une inégalité entre les enfants risque de s’installer. Une formation type BAFA pourrait être proposée pour Ecole Maternelle Mick Micheyl 01090 MONTMERLE SUR SAÔNE site internet : http://www2.ac-lyon.fr/ec01/emmontmerle les personnes (un parent par exemple) qui encadreraient les activités, avec participation financière.

LA PREPARATION DES RYTHMES SCOLAIRES EN 2013...

Publié dans Enseignement

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article