LA LISTE DU GOUVERNEMENT VALLS 2

Publié le par L' équipe du blog.

La liste du gouvernement VALLS 2

Les ministres
Ministre des Affaires étrangères et du Développement international : Laurent Fabius
Ministre de l'Ecologie, des Transports et de l'Energie : Ségolène Royal
Ministre des Finances et des Comptes Publics : Michel Sapin
Ministre de l'Economie : Emmanuel Macron
Ministre de l'Intérieur : Bernard Cazeneuve
Ministre de la Justice : Christiane Taubira
Ministre de la Défense : Jean-Yves Le Drian
Ministre des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des Femmes : Marisol Touraine
Ministre du Travail et de l'Emploi : François Rebsamen
Ministre de l'Education nationale : Najat Vallaud-Belkacem
Ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement : Stéphane Le Foll
Ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique : Marylise Lebranchu
Ministre de la Culture et de la Communication : Fleur Pellerin
Ministre du Logement : Sylvia Pinel
Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports : Patrick Kanner
Ministre de l'Outre-mer : George Pau-Langevin

Secrétaires d'Etat :
Jean Marie Le Guen (relations avec le parlement)
Harlem Désir (affaires européennes)
Annick Girardin (développement et francophonie)
Thomas Thevenoud (commerce extérieur, tourisme, Français de l'Etranger)
Geneviève Fioraso (Enseignement supérieur et Recherche)
Christian Eckert (Budget)
Kader Arif (Anciens Combattants et Mémoire)
Laurence Rossignol (Famille, Personnes Âgées)
Ségolène Neuville (Personnes handicapées et Lutte contre l'exclusion)
Myriam El Khomri (Politique de la Ville)
Pascale Boistard (Droits des Femmes)
Carole Delga (Commerce, Artisanat, Consommation, ESS)
Axelle Lemaire (Economie Numérique)
André Vallini (Réforme Territoriale)
Thierry Braillard (Sports)
Alain Vidalis (Transports, de la Mer et de la Pêche)

L' équipe du blog

LA LISTE DU GOUVERNEMENT VALLS 2

Publié dans Politique

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

R+ 02/11/2014 19:20

Quand vont ils dégager

JCF 27/08/2014 19:18

Un casting différent sans une modification radicale de la politique du Président, n'apportera rien de mieux. Les résultats sont là et malheureusement mauvais.
La question aujourd'hui est: "A quand une dissolution de l'Assemblée Nationale?"